Broderie suédoise de Halland

La broderie de Halland a vu le jour dans le comté suédois du Halland dans les années 1800. En général, les motifs étaient exécutés en rose, rouge ou bleu pâle sur de la toile de lin blanche. Les plus anciennes pièces retrouvées sont brodées d’une seule couleur, bleu ou rouge.

Les motifs les plus caractéristiques sont les cercles et les carrés, mais aussi des coeurs, des fleurs, et des fonds dit de canne. On utilise le point de chaînette, de feston et le passé plat, ainsi qu’une technique de remplissage particulièrement utilisée en Suède, le bottensöm. Les contours sont exécutés au point de chaînette ou de tige.

Usage historique :

Principalement utilisée pour décorer les vêtements ecclésiastiques ou le linge de maison (serviettes de tables, tabliers, linges à vaisselle,…).

La broderie de Halland a connu un regain de popularité dans les années 1920-1930. De nombreux modèles ont été créés. Les modèles vendus aujourd’hui sont travaillées avec des fils de toutes les couleurs.

Matériaux et outils utilisés :

  • Lin ou toile blanche (toile aida, tissu Monk)
  • Aiguille longue en acier à pointe arrondie, courbées faciles à piquer dans le tissus
  • Cerceau à broder ou tambour

Au lieu de travailler avec l’aiguille à travers le tissu pour faire des points, l’artisan glisse simplement l’aiguille sous et sur les points soulevés pour créer un motif.

La broderie Halland utilise généralement 2 couleurs de fil à broder ou du fil pour créer une bordure ou une décoration sur le tissu.

Les motifs

Les motifs de broderie suédoise varient considérablement, on peut les voir dans de simples bandes brodées ou incorporés dans des motifs complexes. Mais comme avec d’autres types de broderie à fil compté, une fois que vous avez appris à suivre un motif ou un tableau, le processus est assez simple.

Fröllingestjärnan est un modèle à partir des années 1830 et un bon exemple des broderies originales Halland.

Brodé par Helenara Halland

Vous trouverez sur Wikipedia de l’information complémentaire sur la région du Halland en Suède.

Comme un arbre

Comme un arbre, une graine semée à tout hasard.

Comme un arbre, fragilement, j’ai grandi.

Comme un arbre, sous le vent, j’ai plié.

Comme un arbre, mes branches ont porté des fruits.

Comme un arbre, par la vieillesse, elles ont cassé.

Comme un arbre, on m’a abattue, condamnée.

Comme un arbre, droite et fière, je suis morte.

Comme un arbre, consumée par les feux de la mort.

Comme un arbre, poussière, je prendrai mon envol.

Quand la plus vieille racine d’un arbre meurt, la plus jeune mûrit.

Broderie Holbein ou Point Holbein (aussi appelée Broderie noire – Blackwork)

Broderie Holbein
Poignet de veste décoré de broderie Holbein

La broderie Holbein est une broderie libre à points comptés. On peut aussi la qualifier de broderie au point de trait (double point de devant). Le point Holbein est utilisé dans la broderie d’Assise et dans la broderie noire.

Ce travail porte le nom du peintre allemand Hans Holbein (1498 – 1543), qui reproduisit avec minutie ces broderies à la mode de l’époque dans un bon nombre de portraits de la famille royale d’Henri VIII d’Angleterre.

Cette technique et ses motifs caractéristiques furent transmis aux Espagnols; puis passa en Italie, puis en France, peut-être par l’intermédiaire de Catherine de Médicis. La broderie noire était déjà connue à cette époque en Angleterre : dès 1390, le poète anglais Chaucer la mentionne dans ses Contes de Cantorbéry ; mais ce n’est qu’après l’arrivée de Catherine d’Aragon (1485 – 1536) en Angleterre qu’elle devint véritablement populaire sous l’appellation d’ouvrage espagnol.

A l’origine, cette broderie se réalisait avec du fil de soie noire sur du lin blanc et la broderie était aussi jolie sur l’avant comme sur le revers. 

En raison de sa simplicité, la broderie genre Holbein a été employée plusieurs siècles durant sur les costumes traditionnels. Réversible, elle a souvent servi à décorer les cols, les manches et les poignets, qui doivent être présentables sur l’envers comme sur l’endroit.

vêtement de lin décoré de broderie noire
Elizabeth I portant un vêtement de lin décoré de broderie noire. Source: Wikipedia

Le point de trait de cette broderie peut être horizontal, vertical ou en biais ; il se compose de deux rangs de points devant que l’on superpose de manière à composer une ligne continue, identique des deux côtés de l’étoffe.

Cette technique permet de réaliser toutes sortes de figures géométriques et de motifs végétaux en frises, bordures ou remplissage. A l’origine, on brodait presque toujours avec du fil noir, mais on trouve aussi des ouvrages en fil rouge ou multicolore.

Les motifs sont très variés, passant de formes géométriques, aux personnages et animaux figuratifs.

Modèle Holbein
Motif Holbein

Matériaux utilisés pour la broderie noire :

Le tissu :

Elle est effectuée sur un tissu de lin à trame régulière ou du coton.

Les fils :

Fil de coton perlé noir (en soie à l’origine)

Technique du point Holbein

Tout d’abord, broder une rangée de points, à espaces réguliers pour créer une première ligne. Cette ligne sera recouverte quand vous repasserez sur les points.
Repasser sur la ligne en remplissant les espaces entre les points de façon à créer une ligne continue. Le travail final aura le même aspect à l’envers comme à l’endroit.

Technique du point Holbein
Technique point Holbein

Voici des vidéos(en anglais) qui démontre la technique:

Morue au four sauce à la rhubarbe

Combinaison surprenante que d’utiliser de la rhubarbe en sauce salée pour le poisson.

La première fois que j’ai dégusté ce plat surprenant à la morue, c’était à l’Auberge du Nord Côtier à Rivière Pentecôte. Je me suis régalée, j’ai donc décider de faire des recherches pour recréer cette recette. Une morue cuite au four, fondante et délicieuse. Une sauce surprenante. Un plat à servir avec des légumes colorés.

Ingrédients:

4 filets de morue

Un peu d’huile d’olive

Sel du pélerin de Kamouraska

Pour la sauce:

300 g de rhubarbe (environ 4-5 tiges)

1 échalote française

200 ml de crème 15%

1/4 de tasse de vin blanc

1 c. à table de beurre non salé

Poivre de Cayenne

Sel et poivre au goût

Préparation de la sauce:

Chauffer le four à 375 degrés.

Éplucher la rhubarbe et la couper en petits dés. Éplucher et ciseler l’échalote.

Faire fondre le beurre dans une poêle, ajouter l’échalote et les dés de rhubarbe. Faire revenir 5 minutes pour attendrir le tout.

Ajouter le vin blanc et cuire jusqu’à évaporation.

Passer au mélangeur pour enlever les grumeaux.

Ajouter la crème et épaissir 2 à 3 minutes. Assaisonner d’une pincée de poivre de Cayenne, de sel et de poivre. Réserver.

Préparation de la morue:

Déposer dans un plat qui va au four. Soupoudrer de sel du pélerin. Huiler légèrement.

Cuire au four pendant 15 minutes.

Sortir et garnir de sauce à la rhubarbe

Commentaire:

Comme la rhubarbe n’est pas disponible à l’année, je prépare le mélange de rhubarbe sans la crème que je congèle en petites portions afin de profiter ce cette recette en hiver.

Asperges – vinaigrette à l’érable

Une salade d’asperges tiède accompagnée d’une vinaigrette au sirop d’érable.

J’ai la chance de vivre en Montérégie, région agricole riche de ses producteurs maraîchers. Il est facile de se procurer de belles asperges fraîches au printemps. Cette recette m’a été fournie par l’un d’eux. Je préfère les petites asperges aux grosses pour cette salade.

Vous trouvez que les asperges sont chères, leur prix s’explique quand on sait qu’elles sont cueillies à la main, une par une.

asperges

Asperges – vinaigrette à l’érable

Broderieetpassions.ca
Une salade d'asperges tiède, accompagnée d'une vinaigrette au sirop d'érable. Délicieuse avec du poisson, de la volaille ou une viande grillée.
Coût: $$
4.67 de 3 votes
Temps de préparation 20 min
Temps total 20 min
Type de plat Accompagnement, Légumes
Cuisine Québécoise
Portions 6 personnes

Ingrédients
  

  • 1 botte d'asperges locales parées
  • 3 c. à table de jus de citron
  • 1 c. à table de moutarde de Dijon
  • 2 c. à table de sirop d'érable
  • ½ tasse d'huile d'olive
  • sel et poivre

Instructions
 

  • Blanchir les asperges en les cuisant de 2 à 3 minutes dans un chaudron avec de l'eau bouillante. Les plonger ensuite dans de l'eau froide. Elles doivent être croquantes.
  • Égoutter les asperges et réserver
  • Préparer la vinaigrette en mélangeant tous les autres ingrédients. Assaisonner de sel et de poivre.
  • Verser sur les asperges.
  • Vous pouvez préparer les asperges à l'avance, elles se conserveront 2 jours au réfrigérateur.
Mots clés asperges, sirop d’érable